Manuels, électriques ? S’y retrouver dans la jungle des FOUETS

26 juin 2020

Si vous cherchez à acquérir un fouet et que la diversité de l’offre vous laisse perplexe, cet article est pour vous. De formes et dimensions variées, manuels ou électriques, il n’est pas toujours aisé de faire le bon choix. Celui-ci dépend avant tout de l’usage que vous souhaitez en faire. Sauce, crème, meringue, gâteaux … Tous les fouets ne sont pas interchangeables… mais certains sont plus polyvalents que d’autres. Brève revue de détail…

 

choisir le bon fouet

 

A. Choisir son fouet manuel

Pour travailler de petits ou moyens volumes de préparation ils sont la meilleure solution. Les fouets en inox sont généralement robustes et très faciles d’entretien mais vous pouvez en acheter en silicone ou en nylon pour ne pas abîmer le revêtement antiadhésif de vos casseroles. Cerise sur le gâteau, les fouets manuels ne tombent jamais en panne et sont disponibles même en cas de coupure électrique – Ben oui ! Qui a dit « pas de courant, pas de cuisine » ?

 

1. Le fouet à sauce

Il est votre meilleur allié pour détendre une crème, émulsionner une vinaigrette… éviter les grumeaux dans une sauce liée avec de la farine ou de la fécule (sauce béchamel par exemple). Plutôt fin, il passe sans problème dans les coins de la casserole et autorise la réalisation de sauce dans des petits contenants. Pour travailler dans des récipients peu profonds (assiette, poêle) il existe même des fouets plats.

 

sauce béchamel

 

2. Le fouet à émulsion

Sa forme originale ne vous aura pas échappé : des branches droites terminées chacune une petite bille. Comme son nom le laisse entrevoir, il est idéal pour réaliser toutes sortes d’émulsions (mayonnaise, sabayon, etc.), de sauces chaudes ou froides sans grumeaux, et monter des blancs d’œufs en neige.

 

3. Le fouet ballon

Sa forme évasée, en « ballon », est la plus appropriée pour incorporer un maximum d’air dans une préparation. Il est donc l’ustensile préféré des amateurs de crème chantilly, d’îles flottantes … de gâteaux bien moelleux réalisés sans levure. Comme par exemple pour notre recette de tutti-frutti (cliquez ici).

 

fouet ballon

 

4. Le fouet à boule

C’est un fouet pour cuisiniers pressés. Les boule et bille internes démultiplient le mouvement. Les émulsions sont plus vites prêtes, les blancs d’œufs plus vite montés en neige, etc. Il convient très bien également pour réaliser sans grumeaux des sauces liées à la farine ou à la fécule. Seul bémol : c’est un fouet à réserver aux préparations assez fluides, comme les pâtes à crêpes par exemple, qui ne restent pas accrochées à l’intérieur du fouet.

 

5. Le batteur mélangeur

Peu représenté dans nos cuisines, le batteur mélangeur est très efficace pour réaliser des préparations plutôt fluides : omelettes, crèmes et sauces diverses, œufs en neige, appareils à quiches ou à crêpes. Attention aux pâtes épaisses (gâteaux) qui ont tendance à y accrocher et compliquent donc son nettoyage.

 

B. Choisir son « fouet » électrique

Plus chers à l’achat que les fouets manuels, ils sont surtout utiles aux pâtissiers réguliers. Pas la peine d’acheter un appareil pour l’abandonner au fond d’un placard – d’autant que dans nos îles, entre humidité et air marin, il ne survivrait pas à cette inactivité.

 

1. Le batteur électrique

Adopté par un grand nombre de cuisiniers amateurs et experts, le batteur électrique est facile d’utilisation. Les préparations sont bien moins aérées qu’avec un fouet ballon et il ne convient pas toujours pour les petits volumes mais reste tout de même très utile dans la plupart des situations, comme par exemple la réalisation de notre délicieux mont-blanc (cliquez ici).

 

batteur électrique

 

2. Le fouet électrique

L’indispensable des pâtissiers experts qui pratiquent régulièrement et des professionnels, il représente un investissement certain mais vous monte une préparation très aérée et ferme (meringue, crème chantilly), même volumineuse, pendant que vous faites autre chose.

 

fouet électrique

 

Bien souvent, même lorsque l’on possède plusieurs fouets, il y en toujours un que l’on privilégie. Moi, c’est le fouet ballon, que je trouve très polyvalent. Le mien n’est pas trop grand et sert aussi bien pour la pâtisserie (gâteau, crêpes, etc.) que pour les omelettes, les appareils à quiche et les sauces (mayonnaise, béchamel, etc.). Tatie Maryse, elle, ne jure que par le batteur électrique et est toujours ébahie de me voir (oser !) monter mes préparations au fouet manuel.

Et vous, quel est votre fouet fétiche ?

 

Retour à la liste

A propos de Katreen, de la TeaM Tatie Maryse

Passionnée de cuisine depuis mon enfance, j’ai rejoins la TeaM Tatie Maryse en 2016 pour participer à cette aventure culinaire hors norme. Créatrice et animatrice culinaire au style éclectique, j’aime aussi partir à la rencontre de mon territoire et de ceux qui le font vivre. Je mets un point d’honneur à approfondir mes sujets et partage avec vous mes découvertes.

Votre avis nous intéresse

Vous devez être membre de la TeaM Tatie Maryse pour interagir sur cet article



Partagez sur vos réseaux préférés

Astuces
recette rapide pâte brisée

Des cours de cuisine antillaise toutes les semaines en Martinique !

Découvrez la boutique de Tatie Maryse

* Chèques vacances ANCV acceptés

Programme des ateliers de cuisine Programme des ateliers de cuisine
Cartes cadeaux Cartes cadeaux
Livres de recettes Livres de recettes
Ateliers entreprises Ateliers entreprises
🥰 SOUTENIR le blog