Continuer à se faire plaisir quand on est diabétique, c’est possible !

23 septembre 2019

Le diabète est une maladie chronique très répandue chez nous qui en frustre plus d’un. Pour beaucoup, son diagnostique sonne le glas de la vie gourmande… voire de la vie sociale. Certains repoussent même le bilan médical pour ne pas apprendre la « mauvaise nouvelle ». Quel dommage, car une fois le diagnostique posé, il est tout à fait possible de prendre en charge le diabète sans sacrifier la gourmandise. Isabelle LENGHAT, diététicienne nutritionniste, nous explique comment aborder un régime pour diabétique… et sans frustrations !

Cliquez sur les photos pour accéder aux recettes.

 

diabétique et gourmand

 

1. Tous les végétaux sont sucrés mais…

Pour élaborer un régime pour diabétique convenable, il ne faut pas perdre de vue que tous les aliments d’origine végétale contiennent des sucres. Les légumes verts en contenant très peu, il n’y a pas à s’en inquiéter. Au contraire, une bonne portion de légumes verts permet de se rassasier sans risque d’augmenter la glycémie.

 

gombos vinaigrette

Gombo, haricots verts, chou, salades… sont vivement recommandés à chaque repas.

 

Pour les fruits mais aussi pour les féculents (dont le goût sucré ne saute pas aux papilles) il faut être attentif. Le mieux est de toujours les accompagner d’un aliment contenant des protéines, avec un peu de matière grasse éventuellement, pour ralentir l’absorption de ces sucres et éviter le pic de glycémie.

 

salade de melon créole antillaise régime pour diabétique gourmand

Le fromage et la vinaigrette ralentissent la vitesse d’absorption des sucres des fruits.

2. Attention aux aides culinaires et plats préparés du commerce

Un bon régime pour diabétique fait aussi la part belle aux plats cuisinés maison. La personne diabétique peut ainsi mieux contrôler les portions (définies avec ses médecin et nutritionnistes) et les ingrédients (les apports en sucres en particuliers, et les graisses dans certains cas).

 

parmentier de ti nain martinique régime pour diabétique gourmand

 

Cependant, si les plats cuisinés du commerce sont à éviter, il est tout à fait possible d’utiliser des aides culinaires bien choisies. Par exemple une sauce tomate sans sucres ajoutés pour faire une sauce, ou une compote 100% fruits pour un garnir un fond de tarte.

 

pizza à la saucisse épicées vegan Antillais

Une boîte 100% tomates et un bouquet d’aromates sont plus intéressants qu’une sauce pizza avec sucres ajoutés.

 

3. Pas la peine de consulter les tables d’index glycémique

Plutôt que se triturer les méninges à ausculter les tables d’indices glycémiques, le plus simple est de faire des repas qui associent les aliments sucrés à des protéines et un peu de matières grasses, avec un apport en fibres. Comme évoqué plus haut, c’est la variété des aliments dans un même repas qui permet de ralentir la vitesse d’absorption des ralentie, pour éviter le pic de glycémie.

 

Potée créole patate douce

 

4. La connaissance des aliments préserve la gourmandise

Un régime pour diabétique adapté ne bannit pas nécessairement toutes les petites douceurs que nous aimons tant au dessert, au goûter, les jours gris… Et il n’est pas nécessaire non plus de renoncer aux sorties restos et autres popotes entre amis. Vous avez compris que la clé est de bien associer les aliments.

 

Gratin à l'abricot pays

Des oeufs, du lait et seulment 4 g de sucre ajouté par personne : c’est l’abricot-pays qui fait la gourmandise de ce gratin.

 

Pour cela il faut juste apprendre à connaître nos aliments. Savoir par exemple qu’une carotte est sucrée mais pas dangereuse, que le carreau de fruit à pain est un féculent qu’il faut accompagner, que le poulet est riche en protéines et que la crème fraîche une matière grasse… Ce sont ces connaissances qui offrent la liberté d’être gourmand même diabétique – jusqu’à créer ses propres desserts allégés en sucres (cliquez ici pour les conseils de notre expert en pâtisserie sans sucres ajoutés).

 

Moelleux chocolat vegan régime pour diabétique gourmand

La banane apportant déjà du sucre, cette recette préparée avec un chocolat 80% apportent moins de 5 g de sucres ajoutés (et moins de 4 g avec un chocolat 95%).

 

Vous voyez, le diabète ne tue pas la gourmandise. A mon sens, c’est même le contraire. En apprenant un minimum de connaissances sur nos aliments – lesquels sont des sucres ? des protéines ? etc. – il devient facile de les associer pour réaliser des recettes saines mais gourmandes, de laisser parler sans risque sa créativité, et même d’explorer de nouvelles saveurs. Pour les becs sucrés, il devient possible de composer facilement des repas qui autorisent une petite douceur à la fin.

Retour à la liste

A propos de Katreen, de la TeaM Tatie Maryse

Passionnée de cuisine depuis mon enfance, j’ai rejoins la TeaM Tatie Maryse en 2016 pour participer à cette aventure culinaire hors norme. Créatrice et animatrice culinaire au style éclectique, j’aime aussi partir à la rencontre de mon territoire et de ceux qui le font vivre. Je mets un point d’honneur à approfondir mes sujets et partage avec vous mes découvertes.

Votre avis nous intéresse

Vous devez être membre de la TeaM Tatie Maryse pour interagir sur cet article



Partagez sur vos réseaux préférés

Des cours de cuisine antillaise toutes les semaines en Martinique !

Découvrez la boutique de Tatie Maryse

* Chèques vacances ANCV acceptés

Programme des ateliers de cuisine Programme des ateliers de cuisine
Cartes cadeaux Cartes cadeaux
Livres de recettes Livres de recettes
Ateliers entreprises Ateliers entreprises

Ma page Google+