Les HERBES AROMATIQUES de la cuisine antillaise

9 mai 2018

La cuisine antillaise ne serait pas si savoureuse sans sa garniture aromatique. Des épices telles que la poudre à colombo et le curcuma en ont fait la renommée, mais on néglige souvent la valeur de nos herbes aromatiques. Sans elles, la cuisine antillaise aurait un goût bien différent de celui qu’on lui connaît aujourd’hui.

 

  • Les épices et aromates qui font selon vous le goût de la Martinique

J’étais très curieuse de savoir comment nous définissons le goût de chez nous. Direction le marché de Sainte-Anne, un très beau marché d’épices en semaine. Cliquez sur la vidéo pour découvrir  l’essence du goût de la Martinique… selon les Martiniquais.

 

  • Les herbes aromatiques typiques de la cuisine antillaise

Avant toute autre chose selon nous, la réalisation d’un plat antillais implique nécessairement l’emploi d’oignon, oignon-pays, persil, ail et piment végétarien (cliquez ici). C’est en quelque sorte la garniture aromatique de base.

 

Herbes aromatiques antillaises

 

Ajoutés ensemble ou successivement, ces aromates signent gustativement nos recettes les plus typiques comme les plus ordinaires – par exemple le colombo de poisson (cliquez ici pour la recette), les côtes de porc à l’orange (cliquez ici) ou encore la papillote de saumon au sirop de canne (cliquez ici).

 

  • Une grande diversité d’aromates

Bien sûr il en a d’autres, comme le gros thym que mon père met dans le blaff (cliquez ici) et le court-bouillon de poisson (cliquez ici), le thym-bois qui pousse spontanément ça et là dans nos jardins, le chardon-béni que l’on appelle encore coriandre-pays, la citronnelle et les feuilles d’oranger qui parfument merveilleusement les sauces, le bois d’Inde sans lequel le ragoût de cochon ne serait pas le ragoût de cochon…

 

 

Je pourrais encore citer la citronnelle, qui fait merveille avec le poulet ou le poisson, sans parler de la grande diversité de basilics (basilic citron, basilic cannelle, etc.) et de menthes (poivrée, “marocaine”, etc.) qui parfument entre autre les desserts.

 

  • La canne à sucre

La canne à sucre n’est pas une plante aromatique. Et pourtant… La fumée produite par une canne à sucre qui brûle dans un barbecue dégage un parfum à nul autre pareil, qui dialogue directement avec vos papilles et votre estomac et vous pousse à vous arrêter au bord de la route pour acheter un poulet boucané.

 

Canne à sucre Martinique

 

De l’avis général – le nôtre comme celui de nos visiteurs – la cuisine antillaise est particulièrement savoureuse. Elle le doit notamment à ses herbes aromatiques qui sont en quelque sorte le sel et le poivre.

Retour à la liste

A propos de Katreen, de la TeaM Tatie Maryse

Passionnée de cuisine depuis mon enfance, j’ai rejoins la TeaM Tatie Maryse en 2016 pour participer à cette aventure culinaire hors norme. Créatrice et animatrice culinaire au style éclectique, j’aime aussi partir à la rencontre de mon territoire et de ceux qui le font vivre. Je mets un point d’honneur à approfondir mes sujets et partage avec vous mes découvertes.

Votre avis nous intéresse

Vous devez être membre de la TeaM Tatie Maryse pour interagir sur cet article



Partagez sur vos réseaux préférés

Des cours de cuisine antillaise toutes les semaines en Martinique !

Découvrez la boutique de Tatie Maryse

* Chèques vacances ANCV acceptés

Programme des ateliers de cuisine Programme des ateliers de cuisine
Cartes cadeaux Cartes cadeaux
Livres de recettes Livres de recettes
Ateliers entreprises Ateliers entreprises

Ma page Google+