Cuisiner 5 PLATS pour la SEMAINE en 2h30 maximum, c’est possible !

19 juillet 2017 - 3,857 vues

Si vous êtes comme moi, il vous arrive souvent de vous demander, en rentrant chez vous le soir : « Qu’est-ce qu’on dîne ? » (à ce sujet, inscrivez-vous gratuitement à nos menus de la semaine). Manque d’inspiration, manque d’ingrédients… la réflexion est laborieuse. Du coup, depuis quelques semaines j’anticipe davantage… et je me félicite le soir de manger de bons petits plats. Surtout, sans perdre de temps en réflexion, et sans y passer 1h en préparation.
Mais peut-être votre problématique porte-t-elle sur vos déjeuners, si par exemple vous partez travailler avec une lunch box… Cet article pourrait malgré tout vous intéresser.
Aujourd’hui je vous livre les clés de mon organisation pour cuisiner pour la semaine 5 recettes en 2h à 2h30.

En général, je réalise les étapes 1 à 4 un ou deux jours avant le jour où je cuisine. Et à titre indicatif, sachez qu’il est possible de cuisiner les 5 recettes qui illustrent cet article en moins de 2h30. Cliquez sur les photos pour accéder aux recettes.

1. Choisissez judicieusement les recettes

Pour réussir à cuisiner à l’avance 5 recettes en 2h30 maximum, il faut avant tout les choisir judicieusement.

Tenez compte des durées de préparation et de cuisson, de leur complexité. Si possible, ne cumulez pas les recettes inédites – une recette inédite vous prendra sûrement plus de temps que celui indiqué, pour sa première réalisation. Tenez compte également des modes de cuisson : un plat peut cuire dans le four pendant que vous préparer le plat mijoté, par exemple.

Sans négliger l’équilibre alimentaire, choisissez des recettes avec des ingrédients faciles à travailler (pour ne pas perdre trop de temps en préparation) et facile à trouver (idéalement de saison) pour ne pas devoir improviser un plan b inadapté devant l’étal ou le rayon vide. Par exemple, vous pouvez préférer le filet de poisson (ou le poisson entier si la recette le requiert) mais nettoyé et vidé par le poissonnier… et exit les recettes de mangue en mars.

Pour varier les plaisirs sans multiplier les longues préparations, pensez aux doublons. Par exemple, deux préparations avec de la christophine, que vous cuirez une fois dans la même cocotte pour deux recettes ; et une même soupe peut être servie avec deux accompagnements rapidement préparés au dernier moment.

Anticipez l’ordre de réalisation des recettes pour optimiser les temps de préparation et de cuisson. Par exemple, une préparation peut cuire au four pendant que la cocotte-minute cuit une soupe et que vous vous affairez à préparer une fricassée.

Eventuellement, faites-vous un bref mémo pour vous rappeler dans quel ordre cuisiner les plats pour être le plus efficace en y passant le moins de temps possible.

2. Vérifiez les ustensiles disponibles

C’est trivial mais, par exemple, ne vous lancez pas dans un chili con carne si vous n’avez pas de cocotte-minute car cela prendrait trop de temps. Et votre plat allant au four, est-il suffisamment grand pour accueillir un poisson pour cinq personnes et sa garniture ? Vérifiez donc que vous disposez bien de tous les ustensiles indispensables pour réaliser vos plats.

Vérifiez également la disponibilité et la qualité de vos boîtes de conservation. On en trouve d’excellente en verre, pouvant passez au four et munie d’un couvercle pour conserver ensuite les plats au réfrigérateur ou au congélateur.

Et dans votre réfrigérateur, y a-t-il suffisamment de place pour loger toutes vos préparations ? Cuisiner pour la semaine peut être très pratique… à condition de pouvoir bien conserver les plats cuisinés. Justement, retrouvez mes conseils et astuces pour bien conserver vos préparations en cliquant ici.

lapin à l'ananas

3. Listez vos courses

Vérifiez votre fond de cuisine et les ingrédients déjà disponibles dans vos placards pour établir précisément votre liste de course. N’oubliez pas les ustensiles. En effet, rien de pire que de constater qu’il manque de la farine pour réaliser un gâteau quand on a déjà cassé les œufs. Ou de se rendre compte au dernier moment qu’on a oublié de remplacer les ramequins cassés le mois dernier…

Surtout, n’oubliez pas la liste en partant faire vos courses. 😉

gratin patate douce

4. Décidez du jour et de l’heure pour cuisiner ces plats

Choisissez bien votre « moment de cuisine ». N’espérez pas, par exemple, cuisiner rapidement et efficacement pendant un épisode de votre série préférée. Et essayez de résister à l’envie de répondre au téléphone. Les derniers potins rapportés par votre commère préférée pourront attendre que vous puissiez vous poser sur le canapé pour bien en profiter 🙂 Ce serait dommage de laisser brûler le poulet qui rôtit dans le four, n’est-ce pas ?

Partez du principe que pendant 2h à 2h30, vous ne serez guère disponible pour autre chose… mais que c’est du temps bien investi. Alors ne vous laissez pas distraire par votre entourage.

Au contraire, si vos enfants sont assez grands et si votre Monsieur/Madame n’est pas complètement réfractaire à la cuisine, pourquoi ne pas réaliser ensemble au moins une partie des recettes ? D’autant plus s’il y a eu des commandes spéciales au moment du choix des recettes… Ce sera plus vite fait et chacun aura la fierté, au moment du repas, de dire : « Ça, c’est moi qui l’ai fait ! »

osso-buco de dinde antillais

5. Cuisinez pour la semaine

En 2h à 2h30, il est tout à fait possible de réaliser 5 délicieuses recettes. Si vous pensez que 2h c’est long, je vous rassure tout de suite : vous ne les verrez pas passer. Alors, munissez-vous d’un minuteur et gardez un œil sur la montre.

Commencez par le plat qui nécessite la cuisson la plus longue mais peu de préparation, par exemple au four ou au cuiseur-vapeur. Finissez par les cuissons express, comme les préparations sautées à la poêle.

Expérimentation ne rime pas toujours avec gain de temps. Si votre objectif est de cuisiner tout ou partie des dîners de la semaine à venir en un minimum de temps et sans fausses notes, suivez les recettes pas à pas. Vous vérifierez un autre jour si vous pouvez remplacer les haricots par des lentilles dans telle recette.

Enfin, cuisinez les justes quantités. C’est une spécialité chez nous, nous en faisons toujours trop. Cuisiner juste fait gagner du temps, évite la surconsommation, et réduit les restes – dont nous savons qu’ils finissent régulièrement à la poubelle. 😡

Crêpe au four

En principe, je cuisine à l’avance les potages, les légumes secs, plats de viande et de poisson mijotés et au four, les crêpes, les gâteaux, le riz au lait (Mmm !), salades de fruits… Et je prépare à la dernière minutes les crudités, les omelettes, les riz, pâtes ou légumes.

 

Et bien, j’espère que ces conseils vous inspireront et vous aideront à trouver votre organisation pour cuisiner rapidement des plats appétissants. Et pour les conserver plusieurs jours sans risquer qu’ils gâtent, voici d’autres conseils, pour les conserver dans le meilleures conditions (cliquez ici).

Retour à la liste

A propos de Katreen, de la TeaM Tatie Maryse

Passionnée de cuisine depuis mon enfance, j’ai rejoins la TeaM Tatie Maryse en 2016 pour participer à cette aventure culinaire hors norme. Créatrice et animatrice culinaire au style éclectique, j’aime aussi partir à la rencontre de mon territoire et de ceux qui le font vivre. Je mets un point d’honneur à approfondir mes sujets et partage avec vous mes découvertes.

Votre avis nous intéresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ma page Google+