Nourrir, réconforter, soigner : le BOUILLON a tout bon !

23 janvier 2019

Qu’il soit à base de légumes, de viandes, de poissons ou de fruits de mer, le bouillon est un élément essentiel à la réalisation de plats savoureux, et même « charismatiques ». Il constitue une base évidente pour la réalisation de potages et de sauces, mais pas seulement! Saviez-vous que le bouillon soigne ? Si si, je vous assure. Allons, posons-nous deux minutes pour parler bouillon…

 

bouillon soupe Guadeloupe

 

1. Le bouillon, la base du goût

On entend partout que faire bouillir les légumes « ce n’est pas bon parce que les vitamines fuient dans l’eau de cuisson » et sont donc perdues. C’est vrai… sauf quand justement on récupère ce jus de cuisson.

 

 

Principalement composé d’eau, chargé des vitamines et minéraux des ingrédients qui y ont longuement mijoté, le bouillon se révèle un concentré de saveurs et d’arômes tout en étant pauvre en calories. Utilisez-le pour enrichir l’eau de cuisson des féculents (riz, pâtes, légumes-pays, quinoa, etc.)

 

Risotto crevettes épicées

risotto aux écrevisses (cliquez ici )réalisé avec un bouillon d’écrevisses locales (cliquez ici).

 

Le saviez-vous ? Fabriquer son bouillon-cube soi-même est tout à fait possible. Et en plus, c’est une recette anti-gaspi, qui valorise les légumes un peu défraîchis. Cliquez ici pour voir la vidéo.

 

bouillon cube

le cube de bouillon, un élément de goût essentiel de la cuisine antillaise

 

C’est lors de la cuisson, que s’opère la magie. Une cuisson longue et à feux doux, à petit frémissement, permet l’extraction d’un maximum d’arômes et saveurs, ceux-là même qui font apprécier les bonnes soupes même aux plus réfractaires.

 

Mon conseil gourmand : essayez une fois de prolonger la cuisson de votre bouillon « express », vous sentirez la différence…

 

Bouillon d’écrevisses

un bouillon d’écrevisses de nos rivières relevé d’un trait de rhum vieux (cliquez ici) pour cuire riz, pâtes, taboulés…

 

2. De la gourmandise sans culpabilité

Le bouillon n’est pas seulement ce jus de légumes et de chairs que nous venons d’évoquer. Il devient un plat à part entière, un potage clairet mais gourmand, quand on lui ajoute une garniture. Et là, tout est permis !
En version traditionnelle – des légumes fondants, une viande si longuement mijotée qu’elle se coupe au couteau à beurre – ou en version express, les bouillons savent définitivement se faire gourmands.

 

Bouillon de linguine panzani

 

Qui peut dire le contraire en regardant, par exemple, cet exquis bouillon de linguine, garni de jeunes pousses et d’un filet de poulet caramélisé (cliquez ici pour la recette)?  Ou encore cette succulente soupe de poisson, agrémentée de curry doux et lait de coco (cliquez ici).

 

soupe poisson façon thaïe

 

Légumes verts comme féculents, champignons, viandes, poissons et même fruits de mer, on peut garnir son bouillon de tout ce qu’on aime. Le bouillon sublime tout ! Et un simple bouillon au coeur de cocotier (cliquez ici) devient un plat sensationnel.

 

bouillon de nouilles au coeur de cocotier et crevettes Martinique

 

3. Le bouillon au chevet de votre santé !

Nos parents ne s’y trompaient pas quant à l’importance des bouillons et autres potages dans notre alimentation… Et même pour notre santé !
Alors que le potage du soir est aujourd’hui tombé en désuétude, il refait la Une de nos menus quand les températures fraîchissent ou au lendemain de fêtes, quand notre système immunitaire est mis à mal et que les états grippaux menacent. Vous prendrez bien une petite soupe de pied (cliquez ici) hein… entre deux mouchoirs ?

 

recette soupe de pied de veau

 

Pour ma part, je cède toujours à l’appel du bouillon de poule quand je suis grippée. Car oui, Mamie avait raison ! Des scientifiques se sont penchés sur la question et il semblerait bien que le bouillon de poule en particulier aide à guérir des états grippaux (cliquez ici pour la recette). Parce qu’il est riche en eau il permet de compenser la transpiration des fiévreux et de fluidifier les mucosités qui gênent la respiration. De plus, certaines protéines contenues dans les os de poule et solubilisées dans le bouillon auraient des propriétés anti-inflammatoires.

 

soupe de légumes et poulet Guadeloupe

 

Le saviez-vous ? Si les qualités nutritionnelles des bouillons maisons sont reconnues, il n’en est rien des bouillons industriels. Ceux-ci sont essentiellement constitués de sel, de graisses, d’exhausteurs de goût et d’arômes – autant de substances présentant peu ou pas d’intérêts nutritionnels.

 

Fumet de poisson

un fumet de poisson (cliquez ici), point de départ pour un risotto ou une blanquette de la mer

 

Alors, il n’est pas formidable le bouillon ? De légumes, viande, ou autre, il exhausse les saveurs, nourrit, soigne. Il serait temps qu’il revienne en grâce, vous n’êtes pas d’accord ?

Réagissez sur cet article et votre relation au bouillon, en commentaire.

Retour à la liste

A propos de Katreen, de la TeaM Tatie Maryse

Passionnée de cuisine depuis mon enfance, j’ai rejoins la TeaM Tatie Maryse en 2016 pour participer à cette aventure culinaire hors norme. Créatrice et animatrice culinaire au style éclectique, j’aime aussi partir à la rencontre de mon territoire et de ceux qui le font vivre. Je mets un point d’honneur à approfondir mes sujets et partage avec vous mes découvertes.

Votre avis nous intéresse

Vous devez être membre de la TeaM Tatie Maryse pour interagir sur cet article



Partagez sur vos réseaux préférés

Des cours de cuisine antillaise toutes les semaines en Martinique !

Découvrez la boutique de Tatie Maryse

* Chèques vacances ANCV acceptés

Programme des ateliers de cuisine Programme des ateliers de cuisine
Cartes cadeaux Cartes cadeaux
Livres de recettes Livres de recettes
Ateliers entreprises Ateliers entreprises

Ma page Google+