La CERISE-PAYS, petit bonbon de nos jardins

23 mai 2019

Pour moi, la cerise-pays est un petit trésor dont la seule évocation me ramène en enfance. Il y en avait un pied chez mon oncle et il m’était impossible de résister à l’appelle de la cueillette si, en arrivant chez lui, je constatais qu’il portait des fruits… Et c’est toujours ainsi. La cueillette des cerises-pays peut m’occuper des heures sans que je m’en rende compte, et cela en dépit des égratignures – inévitables quand on lorgne les cerises les moins accessibles mais, allez savoir pourquoi, les plus appétissantes. Aujourd’hui je vous en dis un peu plus sûr ce fruit délicieux mais quasi impossible à trouver sur nos marchés.

 

cerise-pays Martinique Antilles

 

Un fruit savoureux mais fragile

J’adore les cerises-pays. Légèrement parfumées, elles sont acidulées juste comme il faut pour être rafraîchissantes. Et alors quand elles sont rouge foncé, bien sucrées, c’est encore mieux.

Pour savourer des cerises-pays, il faut en avoir dans le jardin… ou dans celui du voisin 😉 Ce petit bonbon de nos jardins est en effet un fruit très fragile, qui peut s’abîmer très rapidement – dans l’heure qui suit la cueillette. Difficile donc d’en trouver sur les marchés.

 

 

Pour conserver les cerises-pays un peu plus longtemps, je ne les enferme jamais dans un contenant – chaleur et humidité sont un cocktail fatal. Je tapisse la boîte ou le panier qui les reçoit de papier absorbant et, le temps du transport, je les recouvre d’un torchon fin en coton. Sitôt rentrée chez moi, je les répartis sur une assiette recouverte de papier absorbant et les places au réfrigérateur. Elles peuvent ainsi patienter une journée de plus avant d’être consommées.

 

 

Un fruit peu cuisiné, et pourtant…

Très classiquement, la cerise-pays est surtout consommée en jus (cliquez ici pour la recette), lequel peut à son tour être utilisé pour réaliser de rafraichissants granités et sorbets (recette à venir).

 

sorbet cerise-pays Antillais

 

Tatie Maryse, elle, réalise à l’occasion des cerises-pays au sirop (cliquez ici) – une préparation délicate car les cerises sont fragiles, mais qui vaut largement le soin qu’on y apporte. J’ai même eu l’occasion de savourer un clafoutis à la cerise-pays, réalisé avec une confiture maison de cerises-pays (cliquez ici). Un vrai délice !

 

Cerises pays au sirop

 

Petite astuce gourmande : si vous ne pouvez les transformer en jus ou confiture à la suite de la cueillette, congelez les cerises-pays entières. Vous pourrez ainsi en profiter plus tard. Naturellement, elles dégorgerons en décongelant mais cela n’est pas gênant pour réaliser des recettes à base de jus.

 

Un cocktail médicinal

Encore appelé cerisier des Antilles ou cerisier de Cayenne, le cerisier-pays est originaire des Antilles et du Nord de l’Amérique du Sud. Ses vertus s’apprécient bien sûr aux Antilles mais aussi dans toute l’Amérique tropicale, et même aux Etats-Unis (en Floride).

 

 

Comme beaucoup de plantes chez nous, plusieurs propriétés médicinales lui sont attribuées, vérifiées par la science. Fruits, feuilles et écorces s’utilisent en jus et décoctions, à boire, en gargarismes ou en applications cutanées, pour leurs propriétés antigrippales, antiinfectieuses, antifongiques…

 

Le saviez vous ? La cerise-pays est le deuxième végétal le plus riche en vitamine C – jusqu’à 2 g/100 g de fruits. Très loin devant les agrumes, le kiwi, et même le persil !

 

jus de cerise-pays Martinique Guadeloupe

 

Je pourrais parler cerise encore longtemps mais je vais vous lasser je crois. Et puis ce plus l’heure de disserter. Je vous abandonne là plutôt, pour me rendre à la pharmacie – le jardin du voisin, dont les cerises me font de l’oeil depuis ce matin. Quant vous, je compte sur vous pour essayer nos recettes pour enfin cuisiner la cerise-pays.

Retour à la liste

A propos de Katreen, de la TeaM Tatie Maryse

Passionnée de cuisine depuis mon enfance, j’ai rejoins la TeaM Tatie Maryse en 2016 pour participer à cette aventure culinaire hors norme. Créatrice et animatrice culinaire au style éclectique, j’aime aussi partir à la rencontre de mon territoire et de ceux qui le font vivre. Je mets un point d’honneur à approfondir mes sujets et partage avec vous mes découvertes.

Votre avis nous intéresse

Vous devez être membre de la TeaM Tatie Maryse pour interagir sur cet article



Partagez sur vos réseaux préférés

Des cours de cuisine antillaise toutes les semaines en Martinique !

Découvrez la boutique de Tatie Maryse

* Chèques vacances ANCV acceptés

Programme des ateliers de cuisine Programme des ateliers de cuisine
Cartes cadeaux Cartes cadeaux
Livres de recettes Livres de recettes
Ateliers entreprises Ateliers entreprises

Ma page Google+