Accueil > Toutes les recettes de Tatie Maryse > Par fêtes > Pâques /Pentecôte > Recette du pain doux selon Tatie Maryse

Recette du pain doux selon Tatie Maryse

Le pain doux antillais ou pain fouetté est une recette très courante chez nous aux Antilles. Il se mange nature ou entre dans la composition du Mont-Blanc, des fameux gâteaux de communion ou autres pièces montées. La particularité du pain doux: il ne contient pas de beurre ! Sa préparation n’est en soit pas compliquée, elle nécessite tout de même un tour de main car repose sur le maintien de l’air dans la préparation.
La recette du pain doux c’est en général des œufs, le même poids en sucre que celui des œufs et la moitié de poids farine. La recette que je vous propose aujourd’hui contient autant de sucre que de farine, ceci pour une recette moins sucrée et donc facile à garnir en confiture pour plus de gourmandise ^_^
Je vous dévoile tout de suite les tours de mains pour réaliser votre pain doux selon Tatie Maryse…
 
pain doux
 

 

Temps de préparation : 1 heure dont 30 minutes de cuisson

 

Niveau de difficulté : 2 – Gourmand amateur

 

Ingrédients pour 6 parts de pain doux antillais :

 
« Des œufs, 1/2 poids en sucre que celui des œufs, poids farine = poids de sucre », soit :
 
4 gros œufs (soit 250g)
125g de farine
125g de sucre de canne
Zeste d’1/2 citron vert
L’équivalent de 1,5 c. à s. de rhum vieux
½ sachet de levure
Cannelle (environ 3 pincées)
Muscade (environ 2 pincées)
Vanille
 ingrédients gâteau communion antillais
 
 
 

Préparation du gâteau fouetté en IMAGES et VIDEO:

 

 


Préchauffez votre four à 175°C.
 
Dans un premier temps, séparez les jaunes des blancs.
 
ingrédients gâteau communion antillais
 
Ensuite, préparez les 3 mélanges dans l’ordre ci-dessous :
-          Mélangez la levure à la farine.
-          Incorporez aux jaunes, la vanille, la muscade et la cannelle.
-          Incorporez aux blancs, le rhum vieux et le zeste d’1/2 citron vert.
 
recette pain doux antillais  recette pain doux Antilles
     
Immédiatement après avoir aromatisé les blancs du rhum et du zeste, commencez à les faire monter en neige.
 
gateau antillais recette gateau antillais communion recette
 
Une fois montés en neige ferme, ajoutez le sucre en pluie à l’aide de votre main. Prenez votre temps pour que le sucre ait le temps de fondre.
 
 recette gâteau antillais communion
     
Une fois cette première étape terminée, incorporez au fur et à mesure, et à vitesse moyenne, 4 c.à c. de jaunes d’œufs aromatisés. Incorporez ensuite en pluie la moitié du mélange farine + levure. Continuez de battre à vitesse basse (vitesse 2/5).
 
Prenez alors une spatule pour terminez les mélanges : incorporez le reste de farine et mélangez délicatement. Incorporez le reste de jaune d’œuf et mélangez délicatement.
 
 pain doux communion Antilles
     
Beurrez un moule et versez-y la préparation. Enfournez immédiatement pour 30 minutes à mi-hauteur.
 
pain dou communion
 
 
Le gâteau est cuit quand la lame ressort sèche. Laissez-le alors refroidir.
 gateau antillais pain doux
     
Pour déguster le gâteau fouetté, vous pouvez opter au choix pour :
- Une version nature, en accompagnement d’un chocolat
- Une version gourmande, garnie de confiture de banane ou marmelade de goyave. Dans ce cas, tranchez le gâteau en 2 dans son épaisseur et garnir de confiture. Je les coupe ensuite en petits carrés pour les servir au goûter.
 

pain doux confiture  recette pain doux confiture
 
 

Les conseils et astuces de Tatie Maryse pour réussir le pain dou antillais :

Recettes en vidéo

 
- Pesez les œufs pour connaître les quantités exactes de farine et de sucre
- Séparez les blancs des jaunes avec précaution. Un peu de jaune dans les blancs pourrait empêcher ces derniers de monter en neige.
- Je vous recommande d’utiliser un batteur électrique pour monter les blancs en neige ferme.
- Pour monter les blancs en neige, je commence à petite vitesse pendant 1 minute environ puis mets à la vitesse au maximum jusqu’à ce qu’ils soient bien fermes.
- Pour incorporer le sucre en pluie, j’en prends une poignée que je répartis lentement sur les blancs.
- Le gras des jaunes casseraient les blancs en neige s’ils étaient incorporés trop vite et à trop grande vitesse
- Incorporez les jaunes en 2 temps permet d’éviter de trop casser les blancs. La farine ajoutée entre les 2 permet en effet de mieux soutenir les blancs en leur donnant de la consistance.
- Il est important de bien parfumer le gâteau pour éviter qu’ils ne sentent frais dans la mesure où il est composé d’une grande quantité d’œufs.
- Prévoyez un moule suffisamment haut car la préparation double facilement de volume.
- N’OUVREZ SURTOUT PAS LE FOUR EN COURS DE CUISSON pour éviter qu’il ne s’affaisse du fait de la baisse de température
- Si vous appliquez la recette typique (soit des œufs, même poids en sucre que celui des œufs, poids farine = ½ poids de sucre), montez les blancs en neige avec le sucre, puis incorporez les jaunes et enfin la farine.
- Le pain doux antillais se conserve jusqu’à 2 jours dans le four ou dans une boîte hermétique. Il rassis très vite quand il est conservé à l’extérieur
- Le pain doux est à la base du Mont-Blanc antillais de Tatie Maryse (cliquez ICI)
- Je vous propose 2 autres recettes sucrées typiques : la recette du gâteau à l’ananas antillais est disponible en cliquant ICI  et la recette du pudding antillais en cliquant ICI
- Le pain doux accompagne merveilleusement le chodo guadeloupéen (cliquer ICI)
 

3 commentaires

  1. Bonjour Tatie Maryse vous n’auriez pas une recette de chaudeau pour accompagné ce délicieux pain doux ?

  2. Merci Pacome pour ti message. Je suis ravie que la recette te plaisir autant, et même nature ^_^

  3. Hier soir, j’ai fait le pain doux ahlala quelle délice! Il n’y a même pas besoin de confiture!! Enfin, je vais quand même en tartiner sur la moitié du gâteau.

    Merci Tati! 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>