Recette du PUNCH Maracuja, selon Katreen

31 mai 2021

Quand on parle de punch maison – certains diront rhum arrangé – je revois les bouteilles et bocaux que mes parents posaient sur la table basse du salon quand ils recevaient des amis. J’ai dis “posaient” mais j’aurais pu dire “exposaient”, car c’était pour mes yeux d’enfant de véritables petits chefs-d’oeuvre hauts en couleurs et très parfumés, auxquels il m’était interdit de toucher. Et cela m’est resté. Finalement, la bouteille de punch est autant un plaisir à déguster qu’un objet de décoration qui flatte le regard, à l’image de ce punch maracuja que je prépare chaque année quand le jardin m’offre ses fruits. La recettes est ultra simple mais puisqu’il faut patienter avant la dégustation n’attendez pas le dernier moment pour le préparer.

 

punch maracuja Guadeloupe

 

Ingrédients
Fermer
Ouvrir

pour 1/2L de préparation :

180 g de pulpe de maracuja (le contenu de deux gros fruits)
100 g de sucre roux
1/2 gousse de vanille épuisée
Rhum blanc agricole 45°

Voir l’aide à la conversion

Préparation du punch maracuja :

Lavez et séchez bien les fruits.
Fendez-les en deux pour récupérer la pulpe.

Sans la passer, versez la pulpe de maracuja dans une bouteille ou un bocal. Ajoutez la gousse de vanille et le sucre. Agitez pour commencer à dissoudre le sucre.

Compléter de rhum jusqu’à 1 ou 2 cm sous le bouchon et fermez la bouteille.

Rangez votre punch dans un placard, à l’abri de la lumière, et agitez-le deux ou trois fois par semaine pendant 3 mois.

Bonne dégustation !

Mes conseils et astuces pour réussir votre punch passion :

– Choisissez vos maracujas bien mûrs et parfumés. Veillez à les acheter avec leur pédoncule, pour limiter le risque de trouver des moisissures à l’intérieur. Vous pouvez notamment privilégier les fruits fripés, qui ont perdu beaucoup d’eau certes mais concentré les arômes.

– J’utilise du rhum mais n’importe quel alcool de consommation au goût plutôt neutre peut servir.

– Par tradition je fais mes punchs avec un rhum au titre élevé, puis je les laisse macérer (trrrrès) longtemps pour que de nouveaux goûts et arômes se forment. Vous pouvez choisir un alcool titrant entre 40° et 50°. Dans tous les cas ne choisissez pas un alcool trop léger. En effet le punch final, qui est en fait une conserve, doit contenir suffisamment d’alcool pour conserver les fruits même après avoir été dilué par l’eau contenu dans lesdits fruits.

Cliquez ici pour retrouver tous nos punchs et cocktails au goût des Antilles.

Retour à la liste

Votre avis nous intéresse

Vous devez être membre de la TeaM Tatie Maryse pour interagir sur cet article



1 commentaire

  1. Marie France C dit :

    Je suis une passionnée de la pâtisserie des bons plats je rejoins la Team De Tatie Maryse

Voir plus de commentaires

Rédigé par Katreen, de la TeaM Tatie Maryse

Passionnée de cuisine depuis mon enfance, j’ai rejoins la TeaM Tatie Maryse en 2016 pour participer à cette aventure culinaire hors norme. Créatrice et animatrice culinaire au style éclectique, j’aime aussi partir à la rencontre de mon territoire et de ceux qui le font vivre. Je mets un point d’honneur à approfondir mes sujets et partage avec vous mes découvertes.