Ciguatera, chlordécone… Manger le poisson de sa pêche est-il risqué ?

9 août 2018

Je pêche à la ligne à l’occasion… Parce ce que de temps en temps, ça fait plaisir de savourer un poisson qu’on a pêché soi-même – n’allez pas croire pour autant que je suis une pro de la pêche, loin de là. Parmi les poissons que j’apprécie il y a les carangues, mais quelqu’un m’a dit récemment qu’il ne fallait pas en manger à cause de la ciguatera. Horreur ! Entre ça et le chlordécone, nous voilà bien ! Pour en avoir le cœur net, j’ai enquêté auprès du Comité des pêches. Alors, les pêcheurs amateurs peuvent-ils continuer de savourer leurs poissons en toute quiétude ? 

 

ciguatera chlordécone pêche côtière en Martinique, Antilles

 

Micro-trottoir : les pêcheurs amateurs se soucient-ils de la ciguatera et du chlordécone ?

Avant de faire le point ensemble, je vous propose d’entendre quelques pêcheurs amateurs martiniquais interrogés sur ces problématiques sanitaires. Je leur posé la question : ” Pensez-vous à la ciguatera ou au chlordécone quand vous choisissez votre spot de pêche ? ”

Cliquez sur la vidéo ci-dessous pour entendre leurs réponses.

 

1. La Ciguatera aux Antilles

La ciguatera, vous connaissez ? On en entend parler de temps en temps. C’est une intoxication alimentaire due aux toxines produites par une micro-algue des récifs coralliens. Consommée par certains poissons, elle s’accumule dans la chaine alimentaire. Du coup, consommer certains poissons peut s’avérer dangereux… mais pas partout.

 

ciguatera Antilles récif poisson pêche

 

En Guadeloupe et dans les Îles du Nord, la ciguatera est bien présente dans les récifs, et il convient de se référer aux communiqués des autorités sanitaires. En effet, 15 espèces font l’objet d’une interdiction totale ou partielle de pêche selon leur taille ou selon le lieu de pêche. Parmi les espèces porteuses de ciguatera : certaines sérioles, carangues, vielles, etc.

 

En Martinique, en revanche, aucun poisson n’est interdit à la pêche et à la consommation. On peut donc consommer sans risque carangues et autres barracudas pêchés dans ses eaux. A nous les courts-bouillons, poissons au four, grillades et même tartares (cliquez ici pour découvrir nos recettes de poisson).

 

 

2. Et le chlordécone dans tout ça ?

En Martinique comme en Guadeloupe, une bonne partie des sédiments côtiers sont contaminés par le chlordécone, cette (tristement célèbre) substance aux graves conséquences sanitaires. Si les professionnels de la pêche disposent d’une cartographie précise des zones où prélever des poissons sains, il n’en va pas de même des particuliers, et le pêcheur amateur soucieux de manger sain doit lui aussi vérifier qu’il jette sa ligne dans une zone autorisée.

pêche côtière Martinique

 

Ainsi, pour plus de sécurité, les autorités interdisent la pêche amateur dans la baie de Fort-de-France et dans la zone côtière qui s’étend du Marigot au François, en Martinique. Les pêcheurs amateurs ne devraient donc pas lancer leurs lignes dans ces zones.

En Guadeloupe, la zone d’interdiction totale de pêche s’étend de pointe La Rose (commune de Goyave) à la pointe Violon (commune de Vieux fort), mais d’autres zones sont réglementées. Une cartographie est disponible sur le site du Comité des pêches.

 

poisson pêche à Grand' Rivière Martinique

 

Vous l’avez compris, la pêche est un loisir formidable auquel il n’est pas nécessaire de renoncer. Simplement, pour ne pas regretter plus tard la dégustation de nos prochaines prises, il nous faut dès à présent sélectionner plus judicieusement nos spots. Cette simple précaution nous évitera d’être victime d’une intoxication à la ciguatera, et pourra limiter notre exposition au chlordécone.

Retour à la liste

A propos de Katreen, de la TeaM Tatie Maryse

Passionnée de cuisine depuis mon enfance, j’ai rejoins la TeaM Tatie Maryse en 2016 pour participer à cette aventure culinaire hors norme. Créatrice et animatrice culinaire au style éclectique, j’aime aussi partir à la rencontre de mon territoire et de ceux qui le font vivre. Je mets un point d’honneur à approfondir mes sujets et partage avec vous mes découvertes.

2 commentaires

  1. Manu dit :

    Bonjour, il faudrait mettre à jour votre blog, car il y a des barracudas contaminé à la ciguatera en Martinique, j’en ai été victime il y a. 2.jours.

    • Tatie Maryse dit :

      Bonjour, les informations transmises sur le blog sont celles émanant des autorités officielles (DAAF, comité des pêches de la Martinique) contactées à ce sujet. Comme pour l’ensemble de nos articles de magazine traitant de sujet d’actualités, nous ne manquerons pas de réaliser les mises à jour nécessaires dès lors que des informations officielles seront communiquées. Pour l’heure, ce n’est pas le cas sur ce sujet de la ciguatera.

Voir plus de commentaires



Votre avis nous intéresse

Vous devez être membre de la TeaM Tatie Maryse pour interagir sur cet article



Partagez sur vos réseaux préférés

Des cours de cuisine antillaise toutes les semaines en Martinique !

Découvrez la boutique de Tatie Maryse

* Chèques vacances ANCV acceptés

Programme des ateliers de cuisine Programme des ateliers de cuisine
Cartes cadeaux Cartes cadeaux
Livres de recettes Livres de recettes
Ateliers entreprises Ateliers entreprises
📩 Recevez nos idées MENUS

Ma page Google+