Recette de la SALADE VERTE antillaise (aux herbes du jardin) de Katreen

J’ai décidé d’arrêter de me priver des ressources gratuites de mon jardin, à savoir… les “mauvaises herbes” 😂. C’est ainsi que le pourpier (que je considérais jusque là avec dédain), la véronique et l’herbe couresse (trop mignonnes !) finissent régulièrement en salades. Mai des salades bien gourmandes, évidemment ! Ma salade verte antillaise, c’est un peu de laitue (éventuellement des jeunes pousses) et une bonne poignée d’herbes du jardin, avec supplément tomates et fromage frais. Je vous montre ?

 

salade verte antillaise pourpier véronique herbe couresse

 

 

Ingrédients
Fermer
Ouvrir

pour 1 portion de salade verte antillaise :

30 g de salade
80 g de pourpier
20 feuilles de véronique (env. 3 g)
Quelques feuilles d’herbe couresse (facultatif, cf. pas de page)
55 g de tomate
30 g de citron vert non traité
20 g d’échalote
60 g de fromage ail et fines herbes en dés
2 branches de persil
1 ou 2 feuilles d’oignon-pays
1 petit piment végétarien

poivre et huile d’olive à votre convenance

** pour rincer les plantes :
650 g d’eau
40 g de vinaigre d’alcool

Voir l’aide à la conversion
POZ pozcake Tatie Maryse

Préparation de la salade verte antillaise :

salade verte antillaise pourpier véronique herbe couresse

Effeuillez le pourpier pour obtenir environ 30 g de feuilles et fleurettes.

salade verte antillaise pourpier véronique herbe couresse

Effeuillez le persil.
Ôtez le pédoncule des feuilles de véronique.

Dans un bol d’eau vinaigrée, faites tremper tous les feuillages, y compris le persil, le temps de préparer les aromates.

salade verte antillaise pourpier véronique herbe couresse

Émincez finement le piment, l’oignon-pays et l’échalote.

Coupez la tomate en tranches épaisses, et le piment en très fines tranches.

Rincez les feuillages à l’eau claire et essorez-les.
Dans le bol, mélangez tous les ingrédients : feuillages, aromates et fromage.
Assaisonnez de poivre et d’huile. Réservez au réfrigérateur jusqu’à la dégustation.

Mes conseils et astuces pour réussir votre salade verte antillaise :

– Ne cueillez pas vos herbes en bord de route, où elles absorbent les gaz d’échappement des véhicules.

– Le pourpier, qui se consomme cuit ou cru, se trouve facilement au marché, notamment dans les bottes d’herbages. Sa richesse en mucilage explique son usage pour épaissir les potages, notamment la soupe verte (cliquez ici). Cliquez ici pour découvrir ses caractéristiques nutritionnelles et vertus santé.

– ⚠️ Les personnes contrôlant leur tension doivent être précautionneux quant à l’usage de l’herbe couresse qui, comme la christophine, à la propriété de faire baisser la tension. Dans le doute, mieux vaut ne pas en mettre. Dans tous les cas, elle doit rester un élément accessoire de la recette et ne jamais s’y trouver  en grande quantité.

– La véronique est une “mauvaise” herbe assez commune. Elle a une saveur légèrement amère qui se perçoit très peu dans l’ensemble. C’est surtout son croquant qui est appréciable. Cliquez ici pour découvrir ses caractéristiques nutritionnelles et vertus santé.

– Utilisez les tomates que vous préférez pour cette salade. Green zebra pour un “total look” vert, roses, blanches, jaunes, rouges ou noires, à gros ou petits fruits, sucrées ou acidulées, faites vous plaisir.

– Pour une plus grande sensation de fraîcheur, n’hésitez pas à remplacer la tomate par du concombre, très finement tranché en rondelles ou en tagliatelles.

– Le citron peut-être ajouté au dernier moment. Ainsi la salade se conservera mieux – 2 jours au réfrigérateur.

– Amateurs de salades ? Cliquez ici pour découvrir toutes nos recettes, froides ou tièdes, 100% végétales ou garnies de viande ou de fruits de mer.

Cliquez ici pour savoir comment redonner vie à une salade défraîchie, cliquez ici pour savoir quels fruits peuvent donner du pep à vos salades, et cliquez ici pour réanchanter vos salades en variant les découpes.

Retour à la liste

Votre avis nous intéresse

Vous devez être membre de la TeaM Tatie Maryse pour interagir sur cet article



Rédigé par Katreen, de la TeaM Tatie Maryse

Passionnée de cuisine depuis mon enfance, j’ai rejoins la TeaM Tatie Maryse en 2016 pour participer à cette aventure culinaire hors norme. Créatrice et animatrice culinaire au style éclectique, j’aime aussi partir à la rencontre de mon territoire et de ceux qui le font vivre. Je mets un point d’honneur à approfondir mes sujets et partage avec vous mes découvertes.