Poulet à moins d’1€ le kilo : une bonne affaire ?

20 juillet 2015

Aux Antilles, il n’est pas rare de voir affichées des promotions de cuisses de poulet surgelées, à moins d’1€ le kilo ou approchant.
Cette offre répond certes à un besoin économique de certains foyers, mais pour autant, fait t-on réellement une bonne affaire ? Je vous délivre mon point de vue sur la question.


De façon immédiate, cet achat est une bonne affaire pour son compte en banque, le remplissage de son estomac et ceux de la famille. Sur le long terme et en cas de consommation répétée, les conséquences sur la santé peuvent augmenter considérablement l’addition…

 

 

En effet, comment obtenir un prix aussi compétitif, compte tenu des nombreuses étapes avant de le retrouver dans les bacs des supermarchés (élevage, abattage, surgélation, conditionnement, transport, commercialisation…), sachant que chaque intermédiaire doit marger pour se rémunérer ?

 

Les « économies » doivent s’opérer tout au long de la chaîne comme par exemple :

– économiser sur l’alimentation, tout en choisissant une alimentation riche (notamment en hormones) pour que la volaille produise de la viande plus rapidement que la normale ;

– opter pour un élevage intensif pour réaliser des économies d’échelle. Les conséquences de ce type d’élevage sont nombreuses : animaux entassés, plus facilement malades, mortalité… Aussi, pour y faire face, les animaux sont régulièrement traités aux antibiotiques ;

– réaliser l’élevage dans des pays aux coûts salariaux faibles et aux règles ou contrôles différents de ceux exigés en France.

 

Il n’y a pas de mystère pour proposer un prix bas, il nous appartient à nous, consommateurs, de nous interroger pour avoir pleine conscience de nos choix et de leurs conséquences sur notre santé à long terme et donc de leur coût réel, et non uniquement du coût immédiat.

Dans un pays où la consommation de volaille est (pluri)hebdomadaire pour de nombreux foyers, le choix d’une volaille au bon rapport qualité prix sur le long terme, me semble plus qu’indispensable.

 

Et vous qu’en pensez-vous : une fausse bonne affaire ?

Retour à la liste

Votre avis nous intéresse

Vous devez être membre de la TeaM Tatie Maryse pour interagir sur cet article



Rédigé par Nathalie

Co-fondatrice de Tatie Maryse, amoureuse des bonnes choses, je partage ici et depuis 2011 mes inspirations culinaires. Mon approche tant sur le web qu'en ateliers : une cuisine au goût de chez nous, accessible à tous et expliquée! Une approche qui se retrouve aujourd'hui déclinée dans notre gamme de produits "prêts à déguster" disponibles sous la marque Poz'.