Mettez les petits plats dans les grands pour NOËL avec un PETIT BUDGET !

14 décembre 2018

La fin de l’année peut être un peu difficile quand on a un budget serré. Cadeaux, repas, déco… On veut faire plaisir à tout le monde mais la bourse n’est pas toujours bien garnie. Selon moi le plus important reste avant tout de passer de bons moments ensemble. Et là, nul besoin d’en faire des caisses : c’est la bonne compagnie qui fait la bonne ambiance. Et il est tout à fait possible de se réunir autour d’une bonne table sans se ruiner. Pour vous aider à le prouver, je vous livre ici quelques conseils pour recevoir vos proches pour noël avec un petit budget.

 

Un réveillon avec un petit budget

 

Astuce n°1 : Établir un menu

… et s’y tenir ! On explose souvent son budget en ajoutant des recettes au menu au dernier moment.
D’abord, déterminez le nombre de convives (la maisonnée, Mamie Mo, tonton Gilou et tatie Lucette, leurs deux enfants…) puis, fixez le menu une fois pour toute. Prévoyez les plats incontournables et les extras gourmands : desserts, apéritifs, boissons, etc. Enfin, rédigez la liste de courses.

 

préparer le réveillon

 

Et tout cela sans perdre de vue le budget à respecter. Du coup, il y aura peut-être quelques sacrifices… pas catastrophiques non plus. Par exemple, optez  pour de petites verrines où le saumon fumé côtoie d’autres ingrédients plutôt qu’un mille-feuille dont il est l’ingrédient principal. Quant au foie gras, sachez qu’un foie entier surgelé, que vous préparez vous-même en terrine (cliquez ici pour la recette), peut revenir bien moins cher qu’un bloc industriel de morceaux bas de gamme. En y réfléchissant suffisamment tôt vous trouverez plein d’alternatives savoureuses aux produits les plus onéreux.

 

verrine saumon fumé courgette

 

Astuce n°2 : Prévoir les justes quantités

C’est une habitude chez nous de cuisiner pour 20 quand on n’est que 10 à table. « Au cas où on aurait un invité de dernière minute », « comme ça les gens pourront repartir avec les restes »… Oui, oui, tout ça c’est très bien mais savourer noël avec un petit budget s’avère alors bien plus difficile.

Au moment de l’invitation, demandez à vos hôtes de vous donner rapidement une réponse ferme (oui ou non, pas peut-être), ajustez la liste de course en fonction puis achetez les justes quantités d’ingrédients de qualité plutôt que beaucoup de produits médiocres. Le repas s’en trouvera meilleur et tout le monde sera content – qu’il y ait des restes ou pas, d’ailleurs !

 

courses de noël fin d'année

 

Astuce n°3 : Anticiper les achats

Pour réduire significativement les dépenses juste avant les fêtes et profiter de noël avec un petit budget, lissez les dépenses sur plusieurs semaines  – voire sur les derniers mois de l’année.
On pense d’abord aux légumes secs et céréales (pois d’Angole, haricots, lentilles, riz), aux épices (quatre-épices, clous de girofle, etc.), et même aux pains spéciaux pour les canapés (si la DLC le permet).

 

pois d'angole

 

Le congélateur se révèle également un allié précieux, pour stocker par exemple des pâtes feuilletées et brisées, des côtes de porcs et/ou de la chair à saucisse pour les pâtés, et des fruits de mer, surtout si des promotions offrent cette opportunité. Vous pouvez même acheter à l’avance la rouelle pour votre ragoût.

 

viande de porc cochon boucherie Antilles

 

Et puis, on y pense moins mais certains légumes aussi peuvent être achetés à l’avance. Privilégiez le marché et assurez vous qu’ils n’ont pas été réfrigérés depuis leur récolte. On peut ainsi acheter (bien un mois à l’avance, voire plus !) certaines ignames qui se conservent longtemps (comme la pakala) et du giraumon s’il est entier, avec sa peau intacte (sans lésions). A la maison, entreposez-les dans un endroit ombragé et ventilé.

 

stocker le giraumon

 

L’autre avantage d’anticiper les dépenses, c’est d’éviter d’être confronté à une rupture de stock sur des produits phare comme le chocolat, la vanille, les pâtes prêtes à l’emploi, les farines, les beurres et le saindoux, les pois d’Angole, etc.

Astuce n°4 : Faire soi-même… et en famille !

Cela peut sembler anecdotique mais selon le nombre de convives, faire soi-même peut représenter une économie substantielle quand on a un petit budget.

Les shrubb et punchs (cliquez ici) peuvent être réalisés des semaines à l’avance – ils n’en sont que meilleurs ! Les pâtes à accras (cliquez ici) peuvent être congelées crues – ajoutez la levure avant la cuisson. La pâte brisée maison (cliquez ici) est bien souvent meilleure que celles du commerce et se congèle très bien. Tout comme les farces de pâtés, les tartes salées (cliquez ici), etc.

 

 

Quant aux desserts, réalisez-les d’avance – par exemple les charlottes (cliquez ici) et les bûches de noël – 2 à 4 jours avant. En les réalisant vous-mêmes, vous vous offrez un beau et bon dessert de pâtissier pour le prix d’une banale bûche industrielle – j’ai fais le calcul : environ 15 € d’ingrédients (selon l’endroit où vous faites vos courses) pour 10 personnes. Ca vaut le coût ! (hi hi !)

 

 

Faire votre dessert pâtissier vous-même vous effraie ? Cliquez ici pour découvrir nos recettes, beaucoup plus simples à réaliser que le visuel ne laisse présager… Vous allez bluffer votre entourage !

Et puis de toute façon, qui a dit que vous deviez vous enfermer seul(e) en cuisine ? Si à chaque étape (à l’avance comme le jour J) chacun met la main à la pâte, il devient tout de suite plus facile de réaliser toutes les recettes prévues au menu, notamment les plus onéreuses… Et savourer ainsi noël avec un petit budget.

 

réveillon antillais

 

Et bien voilà, vous l’avez compris, les deux règles d’or pour recevoir à noël avec un petit budget sont ANTICIPER (les courses, les préparations, etc.) et FAIRE SOI-MÊME (en mettant aussi les proches à contribution). Et bien maintenant c’est à vous de jouer, et n’hésitez pas à partager avec nous vos bonnes astuces pour recevoir sans se ruiner (mettez-les en commentaires).

Retour à la liste

A propos de Katreen, de la TeaM Tatie Maryse

Passionnée de cuisine depuis mon enfance, j’ai rejoins la TeaM Tatie Maryse en 2016 pour participer à cette aventure culinaire hors norme. Créatrice et animatrice culinaire au style éclectique, j’aime aussi partir à la rencontre de mon territoire et de ceux qui le font vivre. Je mets un point d’honneur à approfondir mes sujets et partage avec vous mes découvertes.

Votre avis nous intéresse

Vous devez être membre de la TeaM Tatie Maryse pour interagir sur cet article



Partagez sur vos réseaux préférés

Astuces
choisir une pastèque sucrée

Des cours de cuisine antillaise toutes les semaines en Martinique !

Découvrez la boutique de Tatie Maryse

* Chèques vacances ANCV acceptés

Programme des ateliers de cuisine Programme des ateliers de cuisine
Cartes cadeaux Cartes cadeaux
Livres de recettes Livres de recettes
Ateliers entreprises Ateliers entreprises
📩 Recevez nos idées MENUS

Ma page Google+