MANGER BIO en Martinique, est-ce possible ?

22 août 2017 - 3,417 vues

Je réfléchissais depuis quelques semaines déjà à l’écriture d’un article sur le bio en Martinique. Est-il possible de manger bio et local ? Où trouver les produits ? Sont-ils accessibles ? Bref, comment s’y prend-t-on pour manger bio et local en Martinique ? Et bien… Si vous saviez… Des champs aux marchés, en passant par la Chambre d’Agriculture, j’en ai vu du monde… mais pas beaucoup de produits. Du moins, pas autant que j’avais espéré. Cependant l’expérience a été riche de belles rencontres et j’ai beaucoup appris, mais je garde cela pour un prochain article. Pour l’heure, je vous livre quelques clés pour vous aider à manger bio en Martinique.

 

Agriculture biologique et contamination des sols en Martinique

Aux Antilles, nous connaissons tous le tristement célèbre chlordécone, ce produit phytosanitaire dont de nombreuses études attestent la toxicité et la cancérogénicité. Chez nous, il a été répandu sur de vastes surfaces plantées en bananiers jusqu’au milieu des années 1990, pour protéger les cultures du charançon du bananier. Aujourd’hui interdit, sa très longue persistance dans l’environnement (plusieurs centaines d’années) interroge sur la réelle possibilité de « cultiver bio » dans notre île.

Agriculture Martinique

Nous avons posé la question à Fabienne Desravines, agricultrice bio installée à Balata. Elle nous explique que l’acquisition du label Agriculture Biologique, délivré par le Ministère de l’Agriculture, nécessite de répondre à un cahier des charges strict. Pour l’obtenir, les agriculteurs martiniquais doivent faire analyser le sol de leurs exploitations pour démontrer sa qualité, l’absence de chlordécone entre autres.
Nous voilà donc rassurés : tous les sols ne sont pas contaminés et il est possible de produire bio, et donc de manger bio en Martinique.

Et si les sols actuellement contaminés ne pourront être convertis au bio avant des centaines d’années, s’ils sont encore disponibles, il reste aujourd’hui un bon potentiel de surfaces susceptibles d’être en agriculture biologique… pour peu que leurs exploitants se laissent tenter.

 

Quels sont les produits de l’agriculture biologique en Martinique ?

En Martinique, tous les fruits et légumes produits en agriculture conventionnelle se trouvent en bio. Salades, tomates, concombres, patates douces, dachine, fruit à pain… si si. Et encore mangues, oranges, goyaves, maracudja, et bien d’autres.
Trouver des produits animaux bio est bien plus difficile. Seuls trois éleveurs proposent de la volaille bio (œufs et chair). Il existe également une éleveuse de bovins bio. Malheureusement, elle ne peut vendre la viande comme telle car la dernière étape, l’abattage, ne peut être réalisée suivant le cahier des charges bio pour l’instant. Sa production est donc distribuée de façon plutôt confidentielle, puisqu’il est évident qu’elle ne peut produire en masse.

fruits et légumes bio Martinique

 

Les produits locaux bio sont-ils faciles à trouver ?

Les agriculteurs bio étant installés un peu partout sur l’île on pourrait penser que l’accès à leurs produits est aisé. D’ailleurs, vous les trouverez répertoriés sur le site du Grab (Groupement régional des agriculteurs-producteurs bio). Le label AB (agriculture biologique) étant acquis pour une période déterminée, pensez à demander s’ils ont renouvelé leur certification. Pour autant, buter sur une caisse de légumes bio sur un marché n’est pas si fréquent.

vexploitations bio Martinique 2016

Aujourd’hui, les agriculteurs bio captent leur clientèle de particuliers essentiellement grâce au bouche-à-oreille. D’ailleurs, sur certaines exploitations, le client qui en a fait la demande, est avisé quelques jours à l’avance des récoltes et se rend ensuite directement chez le producteur. C’est donc surtout en vente directe que les produits bio locaux sont distribués, sur les exploitations-même ou dans les marchés spécialisés.

Si vous êtes attachés à ce que les produits que vous achetez soient bien certifiés bio, soyez vigilants, d’autant plus qu’ils sont souvent vendus un peu plus chers que leurs homologues conventionnels. A moins que l’ensemble du marché soit clairement étiqueté AB, par une banderole portant le logo AB par exemple, et que les producteurs vous présentent leur certificat, ne vous laissez pas endormir par les discours. Toutefois, gardez bien à l’esprit que les produits certifiés bio ne sont pas disponibles en très grande quantité.

 

En Martinique, il y bio… et « bio »

Maintenant, si votre objectif est de manger le plus sain possible, sans que cela soit forcément certifié bio, vous pouvez trouver votre bonheur sur bon nombre de marchés. En effet, de nombreux producteurs pratiquent une agriculture raisonnée : ils évitent autant que possible les produits phytosanitaires et engrais de synthèse mais se s’interdisent pas d’y recourir en cas de nécessité. Il faut ajouter que certaines cultures sont pratiquées sans pesticides, tout simplement parce que ceux-ci se sont révélés inefficaces. C’est par exemple le cas de la plupart des vergers d’agrumes de la Martinique.

Enfin, je passerai à côté d’une ressource importante si je ne mentionnais pas l’association Orga Péyi. Elle est constituée de producteurs « certifiés par les consommateurs » , comme j’aime à le dire. Bien qu’ils n’ont pas fait la démarche d’obtenir le label dispensé par le Ministère de l’Agriculture, ces producteurs s’inscrivent totalement dans un mode de production « sans produits chimiques », totalement respectueux de l’environnement et de la santé de leurs clients.

A vous donc de voir qui, des uns et des autres, vous proposera une offre répondant à votre besoin, en terme de disponibilité des produits et de conformité au label AB.

 

Et le prix dans tout ça, manger bio ne va-t-il pas faire exploser mon budget?

Et bien oui, manger bio en Martinique peut occasionner un surcoût sur certains produits. Et cela se comprend aisément car, à surface égale, les coûts d’exploitation d’une ferme sont globalement plus élevés en agriculture biologique qu’en agriculture conventionnelle. Notamment, le temps investi en recherche, création de solution, expérimentation (essais de plantation de nouvelles, d’associations de plantes, d’engrais verts, etc.), et la main d’œuvre peuvent être plus importants.

Marché Orga Péyi Martinique

 

 

Manger local et bio, c’est possible !
Exclusivement certifié bio, c’est une autre histoire. Demain peut-être mais pour l’heure…
La production agricole biologique en Martinique est assez variée mais relativement peu abondante. Du coup, qu’il s’agisse de produits animaux ou végétaux, les produits agricoles bio n’abondent pas sur les marchés. Premiers arrivés, premiers servis ! Et pour mettre plus de chance de son côté, il faut être prêt à se rendre de ci de là chez les producteurs.
Par contre, les moins tatillons d’entre nous peuvent aisément trouver des produits issus de l’agriculture raisonnée. Et c’est déjà pas mal !

Dans tous les cas, j’encourage chacun à partir à la rencontre de nos producteurs. Quelles que soient leurs pratiques, ces rencontres sont toujours enrichissantes et nous aident à mieux éclairer nos choix alimentaires. A vous de faire les vôtres…

Retour à la liste

A propos de Katreen, de la TeaM Tatie Maryse

Passionnée de cuisine depuis mon enfance, j’ai rejoins la TeaM Tatie Maryse en 2016 pour participer à cette aventure culinaire hors norme. Créatrice et animatrice culinaire au style éclectique, j’aime aussi partir à la rencontre de mon territoire et de ceux qui le font vivre. Je mets un point d’honneur à approfondir mes sujets et partage avec vous mes découvertes.

Votre avis nous intéresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires

  1. LOUISY LOUIS Caroline dit :

    Très bon article qui fait un pied de nez aux plus pessimistes disant que le bio en Martinique est impossible.
    Nous connaissons l’agriculteur de Fond saint Denis, il est un des pionner du bio sur l’île. Sa production est variée et suffisante pour une famille de 4 personnes.
    Bon courage et bravo à ceux qui se lancent dans le bio ou l’agriculture raisonnée. Notre santé en dépend !

    • Katreen, de la TeaM Tatie Maryse dit :

      Bonjour Caroline

      Je suis ravie que cet article t’ai plu. As-tu lu l’intégralité de la série (3 articles) ?
      Le bio en Martinique semble avoir un avenir prometteur. Après l’action des pionniers, il faut maintenant que davantage d’agriculteurs s’engage dans cette filière.

Voir plus de commentaires

Ma page Google+